Topic outline

  • General

    Initialement créé en septembre 2007 à la suite du GIS Fertilisation Raisonnée dont il élargissait les objectifs et le partenariat, le Réseau Mixte Technologique "Fertilisation & Environnement" a été labellisé en janvier 2014 pour une durée de 5 ans sur la base de son programme de travail 2014-2018 (à télécharger ci-dessous).


    Le Réseau Mixte Technologique "Fertilisation & Environnement" (RMT F&E), pôle d'expertise multi-acteurs solide et ancien, fédère depuis janvier 2014, 34 partenaires de la recherche, du développement et de la formation agricoles, auxquels ses ont ajoutés 2 nouveaux partenaires en 2015 et 2016. Il bénéficie d'un soutien financier de la Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche (DGER) du Ministère en charge de l'Agriculture, pour l'animation du réseau.

    Un objectif général fédérateur et ambitieux

    Le RMT F&E vise à rassembler, développer et mettre en synergie les compétences scientifiques et techniques existantes au sein du système de recherche, formation et développement agronomique, afin de doter les acteurs concernés (agriculteurs, conseillers agricoles, formateurs, gestionnaires des ressources et territoires, pouvoirs publics…) de méthodes et outils pour une gestion durable des cycles biogéochimiques et de la fertilité des sols dans les grands systèmes de culture présents sur le territoire Français (Métropolitain et Outre-mer).

    Trois thématiques à fort enjeu

    Les activités que le RMT F&E va mener sur la période 2014-2018 vont conjuguer production végétale et gestion de l’environnement, en mettant en œuvre les principes de l’agroécologie ; elles s’inscrivent dans les trois grandes thématiques suivantes :

    1. Fertilisation des cultures, dans un contexte favorisant la réduction de l’usage d’intrants et la limitation des pertes d’éléments nutritifs dans l’environnement (eaux, air)
      • Efficacité de recouvrement de l’azote et du phosphore

      • Dégradation et minéralisation des sources organiques

      • Amélioration des outils d’aide à la décision et meilleure appropriation par les acteurs de terrain

    2. Recyclage des produits résiduaires (principalement organiques) et autonomie des exploitations en N et P
      • Approche intégrée des déterminants des pertes d’azote (NH3, N2O, N2, NO3)

      • Approche territoriale de la gestion des cycles des principaux éléments, à différentes échelles et par différents acteurs (PRO et gestion des sols)

    3. Maîtrise des cycles biogéochimiques à différentes échelles et niveaux d’organisation
      • Typologie des produits résiduaires organiques (PRO) vis-à-vis de leur valeur fertilisante N et P

      • Combinaison du raisonnement sur différents éléments chimiques : gestion du carbone organique, de l’azote et du phosphore ; biodisponibilité du P et de l’N à long terme

      • Pertes gazeuses liées à la nature des produits organiques et leurs modalités d’épandage au sol, notamment la volatilisation de NH3 et les pertes de N2O

      • Risques sanitaires de certains effluents et produits organiques.

    Le RMT s’attache à conjuguer production végétale et gestion de l’environnement, en mettant en œuvre les principes de l’agroécologie (usage parcimonieux et répartition équitable des ressources, réduction d’intrants, recyclage des produits organiques, intensification écologique, préservation des agro- et écosystèmes, valorisation et préservation des services écosystémiques rendus par l’agriculture et les sols) à différentes échelles spatiales et temporelles.

    Un réseau favorisant le partage et les consensus

    Ce RMT favorise (i) le partage de moyens financiers, ressources humaines, connaissances, outils et références, (ii) l’élaboration de consensus scientifiques et techniques entre ses membres et au-delà, et (iii) l’acquisition d’une vision commune des grands enjeux liés à la gestion des cycles biogéochimiques des éléments minéraux en agriculture. En partenariat avec le COMIFER, le RMT F&E a construit un accompagnement technique national aux Groupes Régionaux d’Expertise Nitrates (GREN), qui fournit un appui scientifique et technique à la décision publique.

    Un programme articulé autour de 4 axes de travail

    Le programme d’activités du RMT F&E s’organise en quatre axes. Ces axes sont définis par le type de production qu’ils génèrent. Les thématiques du RMT et les projets qui les alimentent peuvent donc contribuer à un ou plusieurs de ces axes selon les cas. Chaque axe de travail est coordonné par deux animateurs qui constituent, avec les deux animateurs principaux du RMT, la cellule d’animation du RMT.

    1. Prospective et veille scientifique, stratégie européenne
    2. Coordination et mutualisation autour de l’acquisition de références scientifiques et techniques et l’appropriation de nouveaux paradigmes
    3. Développement et amélioration d’outils d’aide à la décision des acteurs
    4. Transfert et formation vers l’enseignement et le développement ; appui aux politiques publiques.

    Des productions diversifiées

    Des travaux du RMT F&E sont issus des produits très variés : états de l’art, études et analyses prospectives, formulation de nouvelles questions à la recherche ; projets élaborés par des membres et soumis aux appels à projets ; méthodes, références, bases de données communes, outils d’aide à la décision et de diagnostic ; outils pédagogiques pour l’enseignement et le développement ; publications scientifiques et techniques…

    Les fondements du RMT se sont développés sur trois outils d'aide à la décision, et sur un ensemble de projets financés par le CASDAR :

    • AzoFert® : logiciel de prescription de la fertilisation azotée des cultures, aux échelles parcellaires et annuelles
    • Régifert® : logiciel de diagnostic et de prescription pour les éléments P, K, Mg, Zn, Mn, B, le carbone organique et le statut acido-basique du sol.
    • Syst'N® : outil d'estimation des pertes d'azote et de diagnostic pour la gestion de l'azote, à l'échelle du système de culture.