Topic outline

  • Projet "GIROVAR"

    GIROVAR : Gestion Intégrée de Résidus Organiques pour la Valorisation Agronomique à La Réunion (CIRAD Réunion)

    Le projet Girovar, initié en 2011 par le CIRAD et achevé en 2014, visait à explorer collectivement les divers intérêts et contraintes (agronomiques, socio-économiques et environnementaux) d'une gestion intégrée des résidus organiques à l'échelle d’un territoire.

    L’agriculture réunionnaise est très dépendante d'engrais chimiques importés. Nos agriculteurs sont pénalisés par la volatilité et la tendance à la hausse du prix de ces matières.
    Parallèlement, nos modes de production et de consommation génèrent un volume croissant de déchets. Une grande majorité de ces résidus urbains, agricoles et industriels est mise en décharge à un coût financier et environnemental important. Or, certains de ces déchets ont un potentiel agronomique avéré : il s'agit par exemple d'effluents d’élevage (fumiers, litières, lisier), de déchets verts et de boues de station d'épuration mais aussi de coproduits de l'industrie agro-alimentaire comme les farines de sang ou les vinasses de distillerie. Tous sont mobilisables pour produire localement des engrais organiques efficaces. Le retour à la terre de ces matières est une idée simple, ancienne aux bénéfices potentiels multiples.
    Nous pensons que ces problèmes de gestion relèvent d'abord d'un manque de connaissance réciproque entre les producteurs, transformateurs et utilisateurs potentiels de ces sous-produits. GIROVAR vise à explorer ensemble les divers intérêts et contraintes (agronomiques, socio-économiques et environnementaux) d'une gestion intégrée des résidus organiques à l'échelle d’un territoire.

    GIROVAR adopte une démarche participative s'appuyant sur l’ensemble des acteurs concernés : consommateurs, producteurs, transformateurs et gestionnaires de ces produits. Des représentants légitimes des différentes parties prenantes participent à une série d'ateliers en vue d'élaborer ensemble des solutions intégrées de recyclage valorisant ces produits sous forme d'amendements et d'engrais organiques. Ces scénarios sont alors évalués scientifiquement et améliorés de manière itérative. 

    La logique du projet

    • Répondre à une demande agronomique et agricole
    • Impliquer les parties prenantes
    • Co-construire une représentation et des scénarios
    • Consolider itérativement des scénarios par évaluation